4 March 2008

Mes impressions finales sur l’Europe

Je vais écrire pleins de petits détails que je n’ai pas pu parlé encore. En gros, je pensais que l’Europe était beaucoup plus verte que l’Amérique. Or, il y a des choses sur lesquelles ils nous battent à plat de couture (comme les trains en Allemagne, les toilettes à double flush en Belgique) mais sur d’autre points de vue, c’est pareil comme ici (pas de recyclage dans les lieux publiques) ou encore pire (les lois sur le tabacs sont “absentes”).

Je vais insister sur ce dernier point. J’étais persuadé que les idées d’interdiction de fumer venaient d’Europe. Or, semble-t-il, c’est américain. Presque partout où j’ai été en Europe, on pouvait fumer – dans les stations de métro, dans les restaurants comme dans les bars. Ça m’a fait un choc de remettre les pieds dans des endroits clos complètement embrumés.

Autre détail infiniment insignifiant: les sorties d’urgence sont affichées en vert comparativement au rouge ici. Il y a sûrement autant de bonne raisons de le faire en vert qu’en rouge, mais ça fait très différent.

Il y a bien sûr la forme des prises, mais surtout la position des interrupteurs. J’ai du demander à mes collègues de bureau comment on fait pour fermer les lumières… un peu gênant quand on cherche les interrupteur à hauteur d’épaule alors qu’ils sont à la ceinture.

Bref, j’avais des préjugés et plusieurs ont été brisés. Je suis revenu transformé. J’ai vu beaucoup de monde, beaucoup d’endroits (visité 3 pays). Ça n’a pas le choix de modifier un peu mes perceptions du monde!

Comments are closed.