28 September 2007

Québec versus Montréal: les autobus

Épargnons Québec qui n’a pas de métro pour nous concentrer sur le réseau d’autobus. Après 5 jours d’autobus à Québec, je dois avouer qu’ils ont au moins bien fait les transfert. Par exemple, tous les circuits arrivent pour le départ des prochains circuits. Ainsi, que je prenne n’importe quelle autobus qui se dirige vers le Terminus Les Saules entre 6h30 et 6h50, je vais arriver à temps pour prendre l’autobus de 7h22. Par contre, ça impose une limitation dans la fréquence de passage des circuits. C’est probablement une des raisons pourquoi le circuit de 7h22 ne repasse qu’une heure après.

Côté confort, Montréal gagne: les sièges sont légèrement rembourrés au moins! Par contre, c’est Ottawa qui gagne sur ça: eux ils ont des vrais sièges épais. Reste que Montréal et Québec on sensiblement le même équipement: des vieux bus et les nouveaux à planchers bas.

Dans le fond, ce que je déplore le plus c’est le système de passes. Il m’est impossible de prendre une passe mensuelle à Québec sans avoir une carte de membre avec photo. Or à Montréal, on peut. C’est là une grosse limitation qui va faire augmenter la facture de mes déplacements. De sûr croit, il n’y a pas de passe hebdomadaire (7 jours) à Québec alors qu’elles existent à Montréal.

Fait comique, à Montréal, j’ai jamais pogné le même chauffeur de bus même si je prend le même circuit jours après jours. Alors qu’à Québec, c’est systématiquement le même chauffeur que j’ai eu jours après jours!

Comments (1)

  1. 30 October 2007
    Eric said...

    En effet Ottawa possède un système hors-pair dans l’efficacité et le comfort. Ayant eu la chance de comparer avec Victoria, Vancouver, Toronto, Montréal et Québec, Chacun a ses hauts et ses bas. Victoria possède une approche communautaire avec ses petits autobus qui vous apportent à votre porte et viennent vous chercher dans les quartiers de banlieu, Vancouver qui a un réseau développé pour d’autobus modernes (avec les Olympiques, gageons qu’ils le seront encore plus), Toronto: coût dispendieux puisque le coût du billet n’inclus pas le transfert, il faut repayer entre l’autobus et le tramway ou le metro à moins que cela soit une station intermodale, Montréal, semi-comfortable mais plus abordable surtout pour une si grande ville, Québec, propre et chauffeurs fort sympathiques.

    En ordre de préférence (service de transport en commun en général):

    1- San Francisco
    2- Ottawa
    3- Vancouver
    4- Tokyo
    5- Boston
    6- Toronto (même si dispendieux)
    7- Montréal (même si pas aussi comfortable)
    8- Québec
    9- NYC: pas très propre ou confortable
    10- Beijing: pas de leur faute,… c’est PLEIN! Mais ils ont des téléviseurs à télédiffusion satellite à bord ;-)

    Ce petit palmarès n’est point pour critiquer ces villes: le transport en common en tant que résident ou touriste est un moyen de locomotion sans pareil et qui est toujours plaisant d’expérimenter dans une nouvelle ville. D’autres villes avec des particularités saillantes intéressantes?