27 January 2007

Montréal une plaque tournante du piratage de films?

Dans cet article, on apprend que Montréal serait une plaque tournante du piratage de films en salle à cause du bilinguisme. Or, ce que les intervenants semblent oublier c’est que ce sont des traductions québécoises, ce ne sont donc pas celles distribuées en France. Certes, il se peut que les auditeurs français ni voient que du feu, mais de toute manière les pirates doivent s’en contre carrer.

L’article suggère que les lois et les ports soient plus resserrés, moi je dis: on a bien d’autres problèmes à régler avant ça!

Comments are closed.