24 August 2006

Montréal trop francophone?

En réponse aux maires des villes défusionnées qui trouvent que la ville de Montréal est trop francophone, je crois que le maire Tremblay devrait leur servir une fin de non recevoir. Mis à part tous les départs nationaux et de langue, les textes légaux français ont prévalence au Québec. Ainsi, tout effort de traduction de documents ne résultent que dans des résumé et qu’il faut toujours se référer à la version française pour leur application.

Pour cette raison, je crois qu’il serait injustifié de traduire des documents légaux. Maintenant, si des élus ne sont pas confortables en français, ils pourront toujours l’apprendre et poser leur question en anglais comme cela se fait déjà dans les réunions d’agglomération.

Comments are closed.