12 April 2006

Faire une maîtrise ou ne pas faire une maîtrise….

Lorsque j’ai terminé mon secondaire, mon plan d’études était claire: 2,5 ans au Collègue François-Xavier-Garneau pour faire une DEC en Techniques de l’informatique et 2,5 ans à l’Université Laval pour acquérir un baccalauréat en informatique de gestion. Or, après seulement 2 ans de CÉGEP, j’ai changé d’idée et j’ai décidé d’aller faire un baccalauréat en génie logiciel à l’École de technologie supérieure.

Or, encore une fois, 1 an avant la fin, je pense à mon avenir. Je vois le marcher du travail arriver à grand pas et je me demande si j’ai toute les qualifications nécessaires pour attendre le type d’emploi que je recherche. Je voudrais un emploi dans un domaine relié au multimédia (jeux, imagerie, effets vidéos). Or, je ne voudrais pas non plus commencer en bas de l’échelle. C’est alors que je songe à la maîtrise.

Faire une maîtrise, si je prend la décision dans les prochains mois, ça représente 4 sessions de plus à mon cheminement actuel, ce qui m’amènerais à la complétion de mes études pour Noël 2008. C’est tout de même raisonnable.

Peser le pour et le contre
Après avoir consulter des amis qui songent au même projet, d’autres qui y sont déjà et un professeur, j’en viens à la conclusion que de détenir une maîtrise peut détenir un avantage certain. Celui de démontrer ma capacité à faire de la recherche, d’analyser des solutions et de peut-être l’appliquer. C’est aussi la chance de publier mes recherches et de faire mon nom.

Après un DEC, un baccalauréat et une maîtrise, je serais très diplômé. C’est la ma plus grande crainte, le serai-je trop! J’ai peur aussi de me ramasser à la fin, avec un paquet de diplôme et d’être inemployable. C’est un risque assez faible, car après tout j’ai quand même d’incroyable connaissances assez diversifié, je pourrais donc tourner la situation à mon avantage en démontrant ma polyvalence.

C’est un sujet à suivre… je pense avoir prit l’essentielle de ma décision: je vais entreprendre les démarches nécessaires et je pourrai toujours reculer plus tard. Par exemple, je dois maintenir une excellente moyenne et si possible l’améliorer pour penser possiblement avoir du financement pour mes travaux.

Comments (2)

  1. 13 April 2006
    François said...

    Je suis dans une situation similaire à la tienne. De mon côté, je crois que je vais aller sur le marché du travail le plus tôt possible, faire le tour du monde, puis ensuite peut-etre irai-je faire une maitrise. Je le ferai peut-etre si mon employeur me payerait ça à temps partiel disons… ça pourrait etre cool, mais personnelement je ne suis pas destiné à la recherche pure et dure. J’aime expérimenter les trucs cutting edge, mais pas vraiment inventer de nouveaux algorithmes (genre Djisktra…) etc…

  2. 13 April 2006
    Vincent said...

    Pour travailler dans l’industrie du jeu vidéo, j’aurais tendance à te dire qu’un baccalauréat suffit. J’ai beaucoup d’amis qui après un simple cours d’infographie (OpenGL, etc.) et d’imagerie (raytracing, interfaces usagers) sont employables chez Ubi, EA, etc. J’imagine que les cours sont sans doute différents à l’ETS, mais je crois qu’un Bacc peut être amplement suffisant.

    Je suis exactement dans la même situation que toi. Devrais-je faire une maîtrise ou non? Ce qui me fait peur avec la maîtrise c’est que tu deviens un peu trop théorique, et bien malgré toi. Il n’y a pas grand chose qui émerge commercialement de tout ce qui est cherché.

    Comme dis François, tu perds un peu le cutting-edge de la chose. À la maîtrise, ce qui est hot c’est la programmation par contrainte, les algorithmes implémentés en console pour une simple preuve de concept. Il n’y a pas de AJAX, Ruby On Rails et compagnie.