8 April 2009

De retour d’Europe

Je suis de retour de Finlande depuis samedi passé.  Bien que l’expérience fût enrichissante, je ne pense pas la renouveller de si tôt: 3 mois c’est long quand c’est du temporaire!

J’en suis venu à la conclusion qu’habiter là-bas aurait été bien – puisque de toute façon la météo est comparable à Montréal – mais seulement si ce n’était pas du temporaire.  Dans le fond, j’ai quitté ma routine pour aller y travailler pour 3 mois et j’avais hâte de revenir pour revoir mes amis et ma famille.  De plus, il y a des choses que je tolérais là-bas puisque je savais que c’était temporaire.  Par exemple, je n’aurais pas tolérer de ne pas avoir de bureau d’ordinateur où travailler (avec un écran plus grand que 12″) à long terme.

D’un point de vue échange culturel, la Finlande m’a beaucoup surpris.  Premièrement, le finlandais ne ressemble à aucune autre langue que je connais.  Heureusement, tout le monde parle anglais.  C’est une chose que j’ai encore plus apprécié après mon passage à Sankt-Petersburg où il était très très difficile d’obtenir de l’aide dans n’importe quelle autre langue que le russe.  Les goûts culinaires finlandais sont particuliers: pizza pêche-poulet-fromage bleu, boulettes de viande au jus de bettrave, le salmiakki ou poisson panné avec la peau en sont que quelques examples.  Mais après une petite indigestion la première semaine (qui s’apparantait à la tourista), j’y ai survécu.  Il y a même des endroits où on mange très bien – mon favori étant Zetor biensûr!

Comme j’avais plein de temps libre, j’en ai profité pour faire le tour de la mer Baltique.  Ainsi, j’ai visité Turku, Stockholm, Tallinn, Sankt-Petersburg et Porvoo.  Je serais bien allé à Riga, mais il n’y que des bateaux à partir de Stockholm.  Tout ça, tout en ayant la chance d’aller à Hobart en Australie pour assister à LCA et aller à Bruxelles pour assister à FOSDEM.  Disons que j’ai produit un peu trop de CO2 à mon goût.

Stockholm était magnifique alors que Sankt-Petersburg était extraordinaire: riches lieux et dépaysement culturel garantis.  Je regrette de n’avoir eu que quelques jours dans chaque de ces villes.

C’est triste de revenir ici où le service en transport en commun est déficiant.  À Helsinki, il y a autobus, tram, trains de banlieue, train interurbain à toutes les heures pour les 2 prochaines grandes villes et bateaux à l’heure pour Tallinn (en été).  Pourtant, Helsinki est une ville à peine plus grande que Québec!  Peut-être un jour aura-t-on des trams ici aussi.. vers 2020!

Comments are closed.