11 December 2009

Complainte funéraire pour la pomme

Ici se trouvait une pomme
Ici se dressait la table
Là était la maison
Là était la ville
Ici gît le pays

Cette pomme là
C'est la terre
Un bel astre
Sur lequel il y eût des pommes
Et des mangeurs de pommes

Traduction libre de “Nänie auf den Apfel” de Hans Magnus Enzensberger

24 November 2009

De l’anglais au CÉGEP: encore un peu plus SVP

Le débat est relancé de plus belle au Québec sur l’obligation de forcer le peuple à faire une partie de ces études supérieures en français.  Rappelons qu’au Québec, il est obligatoire pour un francophone de naissances et les nouveaux arrivants (allophones) de fréquenter l’école jusqu’à la fin du secondaire en français si celle-ci est financé par l’État, pour les autres (les anglophones de souche), ils peuvent fréquenter l’école de leur choix.  Cette démarche vise à éviter une assimilation du Québec vers l’anglais par “noyade” d’immigrant parlant anglais, tout en protégeant le droit des minorités existantes. Pour les Européens qui lisent ce billet, le CÉGEP est un collège qui offre des diplômes techniques ou pré-universitaires.

D’après les statistiques qu’on voit à gauche et à droite, seulement 4 % des citoyens francophones de souche décident d’aller étudier de plein gré dans un CÉGEP anglophone alors que cette proportion grimpe à 50 % chez les allophones.  Le débat médiatique ces jours-ci semble toujours autour de cette dernière statistiques.  Certaines gens voudraient ces 4 % et 50 % forcé de choisir un CÉGEP francophone, certains vont même jusqu’à imposer l’université en français!

Je suis d’avis que forcer les gens à continuer une partie ou toutes leurs études en français n’est pas la solution. Si les jeunes choisissent d’aller étudier en anglais, c’est pour connaître la langue des affaire et de voyage internationale. Après tout, ils maîtrisent certainement assez bien le français après 11 ans d’école primaire et secondaire.  Il faut protéger cette liberté pour les francophones qui désirent parfaire leur connaissances linguistiques de manière pratique en étudiant en anglais.  Si nous les forçons à aller ailleurs pour faire cela, nous contribuerons à l’exode des cerveaux.

Je crois qu’il serait plutôt beaucoup plus efficace d’améliorer l’offre et la qualité des cours d’anglais au CÉGEP et au secondaire.  Après tout, si ces cours menaient à une meilleure maîtrise de la langue de Shakespeare, nous ne ressentirions pas le besoin d’étudier dans cette langue.  J’ai fait toute mes études dans le réseau francophones.  De par mes résultats supérieurs en anglais, j’ai toujours été classé dans les classes avancées au secondaire comme au CÉGEP, mais je crois que ces classes avancées ne l’étaient pas encore assez!  Il faut que la barre soit remontée pour tous.

Je pense qu’on regarde ce problème-qui-n’en-est-pas-un du mauvais angle.  À l’observation “plusieurs gens décident de faire leur études supérieures en anglais” certains pensent “forçons-les a les faire en français”, je pense “offrons de meilleurs cours d’anglais et ils changeront d’avis”.

25 September 2008

Quelques jours à Cambridge

Cambridge

Je travaille présentement au bureau de Cambridge. Ils ont vraiment un beau bureau et une belle ambiance (comparé au bureau de Montréal). Mais bon, les choses devraient changer dans les mois à venir pour nous aussi. :) Cambridge est vraiment une belle petite ville, j’aime beaucoup son aspect piétonier.

Marco's cooking

Hier soir, on est tous allé souper chez Guillaume, Géraldine, Will et Sjoerd. Marco était le chef. On a but du vin, camembert, salame sotto grasso, salame d’asino, une baguette et des Risotto flans (image ci-dessus). Une bien belle soirée. Jusqu’à date, la vie à Cambridge semble très agréable, mais je vais devoir consacrer un billet de ce blog aux étrangetées anglaises à coup sûr!

26 August 2007

On parle québécois au U.S. Bureau of Engraving and Printing

Je suis tombé sur leur site en consultant un article sur le nouveau billet de 100$ US, et j’ai été surpris de voir dans la liste des langues “Québécois” bien avant Français. Comme quoi, les américains sont en avance sur nous dans l’appellation de notre langue! Quand j’arrive sur un site du gouvernement du Canada, je serais bien surpris de voir ça lol

7 August 2007

Le français plus payant

Cela fait 30 ans cette année que la loi 101 a été adopté. Aujourd’hui dans les médias ont peut lire les résultats d’une étude sur l’économie québécoise portant surtout sur les salaires des francophones et des anglophones.

L’amélioration a été substantielle et l’économie québécoise est passé d’essentiellement anglo-canadienne à québécoise. Il serait donc cliqué aujourd’hui d’assumer que les anglophones de Montréal gagnent plus que les francophones… Le québécois ne vit plus que pour un petit pain. Ce rapport, c’est l’émancipation d’un peuple en PDF!

Néanmoins, l’économie québécoise a besoin de beaucoup de travail, ne lâchons pas!

21 February 2007

Nos voisins nous accueillent en français

On peut lire sur le fil de presse aujourd’hui que le Vermont offre maintenant leur site d’informations routières en français! C’est une excellente nouvelle. Je le vois comme une forme de respect de leur part envers les millions de francophones à leur nord.

Bravo Vermont!

24 August 2006

Montréal trop francophone?

En réponse aux maires des villes défusionnées qui trouvent que la ville de Montréal est trop francophone, je crois que le maire Tremblay devrait leur servir une fin de non recevoir. Mis à part tous les départs nationaux et de langue, les textes légaux français ont prévalence au Québec. Ainsi, tout effort de traduction de documents ne résultent que dans des résumé et qu’il faut toujours se référer à la version française pour leur application.

Pour cette raison, je crois qu’il serait injustifié de traduire des documents légaux. Maintenant, si des élus ne sont pas confortables en français, ils pourront toujours l’apprendre et poser leur question en anglais comme cela se fait déjà dans les réunions d’agglomération.

22 August 2006

Pétition virtuelle pour un Apple plus français

Le titre dit tout: je ne suis pas le seul à me plaindre de la piètre qualité du service offert en Français par Apple. Saviez-vous que lorsqu’on appel au support technique, c’est au Texas qu’on nous répond? Avez-vous déjà remarqué que le Apple Store en France est complètement disponible en français alors qu’ici il ne l’est qu’en partie?

Signez!

8 August 2006

The UPS Store

Je ne sais pas si vous en avez croisé plusieurs en ville récemment, mais celui au 1235, rue Notre-Dame ouest a peu de respect pour la langue française. Déjà que leur nom d’entreprise n’a pas été traduit et que leur site web est disponible qu’en anglais, les affiches dans la porte sont pour la majorité en anglais.

On peut donc lire “Phone cards: vendue ici”­. On peut aussi voir qu’ils sont un comptoir de service MoneyGram, tout comme les bureaux de postes, sauf qu’UPS préfère s’afficher en anglais et en espagnol!

Alors j’ai fait un bon citoyen de moi et je suis entré pour informer le gérant de son état d’infraction. Il m’a semblé surprit et semblait avoir peu de sympathie pour la cause.  Les choses n’en resterons pas là, je lui ai dit que je repasserais dans 1 mois. Si rien n’a changé, The UPS Store se méritera une plainte à l’office à mon avis.

12 July 2006

Beaconsfield et la Charte de la langue française

Dans le quasi anonymat, la ville de Beaconsfield semble toujours refuser d’apposer “rue” sur leurs affichettes de rues. Non pas les seuls à être dans ce cas, j’en suis persuadé, ils ne semblent pas pressé de faire les changements! Ils prétendent que c’est trop coûteux et que les fonctionnaires ne cessent pas de changer d’idée. Car au delà du mot rue, doit-on traduire White Pine Drive pour la route du Pin Blanc? Sur ce point, je considérerais ça effacer la particularité locale. Ainsi, oui, les fondateurs étaient anglophone, mais ils habitent au Québec, sur la rue White Pine.