2 March 2010

The rumors of our extinction have been greatly exaggerated

This is a public announcement to everyone who have seen the opening and closing ceremonies of the 2010 Winter Olympics in Vancouver: Canada is still inhabited by French speakers.

Despite all the criticism the Vancouver Organizing Committee received after the opening ceremonies, little changed in the closing one.  Yes, the VANOC’s CEO made an effort to speak in French but that’s about the only change you could see.  That and the fact that Canada’s Olympic Broadcast Media Consortium added a live translator on French TV so that the less “fortunate” can understand the ceremonies in their own country.

Would have it been too much to ask for one of the monologues to have been in French? After all, I am sure there are Francophones outside Québec ready to do such a creed for Canada.  They probably just didn’t try to find one but I personally believe finding one could also have been a hard job, considering that doing such a creed, even if it’s a caricature, could mean professional suicide for a Québec comedian in Québec’s French market (where such creeds on any side isn’t popular these days).

In short, we still exist.  What you have witnessed is a sad image for a country with 2 official languages.  It is reminiscent of old English-French frictions which we all would like to believe were long gone.  As it has been pointed out on this blog (a post worth reading) and in the professional press (in French!), denying French Canadians such visibility has done more for the sovereignty movement of Québec than the current leaders of the movement themselves. And that’s quite a job, considering the health of the movement at the moment (the leading party not being the ruling government for 7 years now).

This is also reminiscent of West-East frictions.  The (mostly English) West feels bilingualism is being wrongly imposed on them. They feel too much power is given to the central provinces (where 60 % of the population lives).  They probably also feel (rightfully) they are paying for our social wealth services considering the thriving west economy of tar sands and, I have to admit, their just efficient administrations.  Those frictions may never disappear, after all British Colombia was almost part of the United States of America if it were not of the Canadian rails built in 1870s.  My point of view on the subject is that parts of Canada and United States are being unnecessarily separated on political reasons.  Vancouver’s economy is probably more active with Seattle’s than the rest of Canada.  The same applies with the province of Québec and state of New York.  Politically enforcing an horizontal relationship where the natural flow of business is vertical.  This argument has been mentioned in the latest High Speed Trains plans of Québec–Windsor and Montréal–New York.  I am going to stop here but this could lead to interesting debates on history and politics. :)

In conclusion, just don’t forget we still exist.  We have a thriving musical culture (among other) as you can see here, here, here and here (my personal favourite local artists these years).  Its absence from the Olympics is an anecdotal abnormality.

20 January 2010

J’ai invité Clutter pour Noël

C’est maintenant une tradition établie pour les réveillons de Noël du côté de ma mère: on se rassemble tous pour un bon repas de mets traditionnels, on échange les cadeaux et on joue à un jeu. Mais pas n’importe quel jeu, un jeu fait maison créé pour cette occasion unique. Par exemple, ces 2 dernières années nous avons joué à une version de Serpent et échelles géante et une adaptation du Banquier.

Le jeu de Serpents et échelles de 2008 (notez que l'échelle fait 20 cm!)

Le jeu de Serpents et échelles de 2008 (notez que l'échelle fait 20 cm!)

Mais 2009 était une année spéciale, j’allais être l’hôte du réveillon. J’allais avoir à bâtir un jeu pour l’occasion. Ma mère est créative et aime bricoler mais ce n’est pas tant mon cas. J’ai donc décidé de créer un jeu à l’ordinateur. Noël de fortune était né.

Écran de démarrage du jeu

Écran de démarrage du jeu

Après consultation avec mon cohôte, nous avons établi les règles de base du jeu: ce serait un jeu avec tours où chaque joueur doit deviner une expression. Le joueur pourra nommer des lettres et elles seront révélées dans l’expression. Si la lettre n’est pas dans l’expression, il perd un point et c’est au prochain joueur de jouer. Le joueur peut également essayer de résoudre, mais s’il échoue il perdra 5 points. Chaque joueur a sa propre expression à deviner. Lorsqu’un joueur trouve son expression, il a droit à un cadeau. Il y aura 3 manches. Pour aider les joueurs, l’alphabet sera affiché en haut de l’écran et les lettres déjà nommées seront identifiées pendant la première manche, seulement les lettres nommées seront affichées pendant la 2e manche alors que rien ne sera affiché pour la dernière manche. C’est une augmentation du niveau de difficulté. Le joueur qui aura trouvé ses expressions avec le moins d’essais aura un cadeau supplémentaire à la fin du jeu. Ces règles vous rappellent peut-être La roue de fortune ou le bonhomme pendu.

Pendant le jeu

Pendant le jeu

Nous avons trouvé plus de 400 expressions pour le jeu afin que nous puissions prendre part au jeu avec toute la famille. Il y a eu 3 thèmes, un par manche: Noël, Chose à faire, Personnalités connues. Sans surprise, le premier thème a été très facile mais les 2 derniers plus difficiles.

Pour créer le jeu, j’ai décidé d’y aller avec Python puisque je voulais un langage de programmation avec des structures de base de haut niveau comme des ensembles, listes et dictionnaires. Ces dernières se sont avérées très utiles pour l’implémentation. Un jeu doit être excitant visuellement et puisque je m’y connais déjà en Clutter, ça aurait été un choix qui va de soi. Le graphisme est plutôt simple: tout est une image (à l’exception du texte!) qui est animée avec Clutter. Lorsqu’un joueur nomme une lettre, toutes les cartes sont animées comme si quelque chose passait sous elles et elles tournent si la lettre correspond. Un son magique est aussi entendu! S’il y a une erreur (lettre déjà nommée, lettre pas dans le mot), une boîte de dialogue s’affiche. Lorsque la manche est terminée, le pointage est affiché tel un diagramme à bandes qui s’affichent une à une (pour ajouter de la tension).

L'écran de solution

L'écran de solution

L'écran de solution erronée

L'écran de solution erronée

L'écran de pointage (données simulées ;-)

L'écran de pointage (données simulées ;-)

Cela m’aura pris bien au delà de 80 heures pour créer le jeu. En tout et partout, ça aura été un grand succès :) Nos invités l’ont trouvé original et la partie a duré des heures.

Gabriel explique les règles. Vous pouvez voir les cadeaux dans les bibliothèques.

Gabriel explique les règles. Vous pouvez voir les cadeaux dans les bibliothèques.

Je ne rendrai pas le code de ce jeu libre. Pour être franc, le code n’est pas exemplaire: c’était mon premier jeu, ma première application Python à partir de rien et à la fin, je ne faisais que corriger bêtement les bugs sans corriger les problèmes de fond. Mais bon, il fonctionne. Je suis sûr qu’il y a des applications fermées pire que ça.

La plupart des images proviennent d’images disponibles sous licence Creative Commons comme le fond d’écran. Malheureusement, j’ai mal fait mon travail et je n’ai pas gardé le nom de l’auteur ou le lien de la page où j’ai trouvé les bordures utilisées partout dans le jeu. Si vous le trouvez, je le lierai!

Ah! En passant, puisque ma mère avait beaucoup de temps libre (n’ayant pas à créer un jeu cette année), elle s’est investie dans l’emballage des cadeaux. Avez-vous déjà reçu un cadeau emballé comme une bûche de Noël? ou dans le tambourin de l’enfant au tambour? :)

Mon cadeau était emballé à la manière d'une bûche de Noël.  Je l'ai mérité pour avoir trouvé le mot Ragoût de boulettes.

Mon cadeau était emballé à la manière d'une bûche de Noël. Je l'ai mérité pour avoir trouvé le mot Ragoût de boulettes.

9 March 2009

Familiar Faces

I think Facebook fixed their “People you may know” feature, because recently it was showing people I didn’t really know but this morning I knew the listed names and faces and among these:

Facebook

(Not an actual screenshot, edited to remove non FOSS people)

Now, it is not as if I could be friend with them – after all I know their name/face because we attended the same conferences or read Planet Gnome.  I don’t want to be that excessive Facebook-friend-adder.  I personally draw the line by asking myself “Would that person know/remember who I am?”, therefore I try to only add people that I’ve talked with in real life.

Facebook chose the word Friend to identify the persons I allow to see my information.  It is a rather strong word because some of the people in my “friend” list are just acquaintances and they mix with my best friends!  Yet, they are people I’d like to keep informed about.

Thanks Facebook for forcing me to think about what defines friendship before breakfast ;-)

7 January 2009

Premiers jours en Finlande

Voilà, je suis arrivé à Helsinki, où j’habiterai pour les 90 prochains jours — mis à part quelques voyages à l’étranger — pour travailler dans les bureaux d’un client.  Cette expérience de la vie à l’européenne devrait être des plus intéressantes, malgré le manque de soleil.

Alors, je suis ici avec 2 autres collègues de Collabora et Christine, la blonde de Dafydd passera le premier mois avec nous.  Collabora nous a trouvé un très bel appartement pas trop loin du bureau et tout droit au centre-ville.  Le grand appartement contient 3 chambres, une cuisine toute équipée et un sauna.  Eh oui, le sauna est une pièce très populaire qu’on retrouve même dans tout bon hôtel finlandais.  L’appartement est très organisé: l’égoutoire à vaiselle est intrégré aux armoires, le frigo compact est encastré, les plaques de cuissons s’allument rapidement et tout et tout.

Le voyage a été pénible, l’avion est parti 2h en retard de Montréal, ce qui fait que j’ai raté l’autre avion que je devais prendre à Londres. Je suis donc arrivé 4h plus tard à Helsinki.  Y’a aussi eu des complications avec les bagages, parce que Air Canada et Finnair ont pas d’ententes donc, il a fallu que je récupère mes bagages à Londres (ce qu’on n’a normalement pas à faire). En plus, j’ai pas beaucoup dormi, ce qui me donne des symptômes de rhume.  Bref, pas trop le fun.  Sans parler que le système de divertissement à bord a dû être redémarré 2 fois.  Sans compter que la bouffe (sur Air Canada et Finnair) m’ont vraiment fait regretter British Airways ou Air France.

Rendu ici, le taxi qui était supposé nous ramasser avec les clefs de l’appartement ne s’est pas présenté.  Après avoir fait plusieurs appels, on a réussi à rejoindre la compagnie qui a envoyé quelqu’un presto. J’ai quand même dû attendre 1h à l’aéroport, mais Alban et Dafyd ont attendus 3h!

Le premier jour de travail c’est bien déroulé, quoi que peu chargé, comme tout premier jour de travail! Mardi
était un jour de congé national, donc congé pour nous aussi!  Même si on se lève à 8h30 pour aller travailler à 10h00, on se réveille avant le Soleil!  Le soleil se couche à 15h30, donc bien avant qu’on quitte le bureau.  Présentement, il est 9h05 et il fait clair comme s’il était 5h du matin à Montréal. Note à moi-même: acheter une minuterie pour allumer la lampe de ma chambre avant mon réveil-matin.

Pour terminer, j’ai fait une grosse indigestion avec le poisson que j’ai mangé à la cafétéria du bureau.  Comme je suis le seul a avoir été malade après l’avoir mangé, c’est sûrement pas un empoissonnement alimentaire.  C’est possiblement une bactérie qu’il y a ici que mon corps connaissait pas.  En tout cas, heureusement que je ne travaillais pas mardi car jai passé un mauvais quart d’heure!  Mais ce matin, tout va bien, je vais recommencer à manger normalement.  Je me suis acheté des probiotiques chez l’Apothiike (la pharmacie en finlandais, c’est presque le même nom qu’en allemand qui fait penser à Apothicare, mais c’est bien le seul mot qui ressemble à quoi que ce soit!).

Restez brancher pour plus de nouvelles!

6 October 2008

Bienvenue sur pierlux.com

À partir d’aujourd’hui, exit squidy.info, bienvenue sur pierlux.com!  Tous les liens pointant vers squidy.info seront redirigés vers pierlux.com avec un code HTTP 301, vos navigateur devraient donc mettre à jour vos signets automatiquement.  Désolé pour les planet où mes billets se sont vu republiés à cause de ce changement.

J’ai décidé de changer de nom de domaine car il doit exister plus d’une dizaine de manière d’écrire squidy en français, je devais donc l’épeler à chaque fois.  Comble de malheur, plusieurs de ces lettres se ressemblent lorsque dites au téléphone.  Bref, je crois que pierlux sera plus agréable et surtout plus près de mon identité virtuelle.

Sachez que mon adresse de courriel a également changée pour pierre-luc@pierlux.com.

squidy.info devrait tout de même fonctionner pour les 5 prochaines années.

13 March 2008

Un bon matin pour travailler à la maison

Pour une fois, ce matin, je me suis dit: pourquoi ne pas travailler un peu de la maison, j’irai au bureau vers l’heure du dîner.

Je ne savais pas que ça risquerais de m’éviter un voyage à l’hôpital! Depuis 2 semaines, je prend la ligne verte au lieu de l’autobus 24 car la rue Sherbrooke est complètement bloquée par la neige. Je serai arrivé à la station de métro exactement au moment où cet incident étrange est arrivé:

Mise-à-jour: apparement, c’était du poivre de cayenne.

14 January 2008

Le Tartuffe

J’ai récemment découvert que j’aime beaucoup la fine cuisine française. Le Tartuffe est le 2e restaurent du genre que je visite. C’est un excellent restaurent et tout de même abordable. Ce restaurant avait la particularité de servir des viandes et fromages du terroir.

Par contre, j’ai été un peu déçu de ma caille farcie comparativement au médaillon de veau de mon ami. Les fromages et les desserts étaient de très bonne qualité.

Le service 3 étoiles

J’ai passe la fin de semaine dans un hôtel 3 étoiles de Gatineau: Les Suites Victoria. J’ai travaillé pendant 3 ans dans un motel 3 étoiles et me sembles qu’on offrait un meilleur accueil. Par exemple, ‘a l’arrivée, je m’empressait de saluer les clients dans le lobby. Les réservations étaient preprarées d’avance pour accélérer l’enregistrement. Mais surtout on faisait sentir au client qu’il était attendu et le bienvenue. Je n’ai pas tout a fait eu cette expérience cette fin de semaine. La fille a la réception ne semblait même pas savoir quoi faire avec un client sans voiture…

Au moins la chambre étaient impeccable.

7 January 2008

Mes premiers sushis

Comme ma santé va bien j’ai goûté à mes premiers sushis aujourd’hui: des classiques Kamikaze et des California. C’est un mets très rafraîchissant. Je me vois très bien en manger l’été! Je pensais que manger du poisson crue et des oeufs de poissons goûterais mauvais mais je me trompais.

C’est étonnant comment on peu se procurer des sushis partout maintenant. Il y a des sushis shop et autres chaînes du genre à tous les coins de rue du centre-ville!

26 December 2007

Dîner au restaurant à tous les jours….

Fait prendre du poids! Depuis que je travaille chez Collabora (2 mois), j’ai gagné 7 lbs. Je pense que je devrais amener mon lunch quelques fois par semaine en 2008.