29 February 2008

Bonn

Bonn RathausBonn est une ville un peu plus petit que Québec. Elle compte plusieurs quartier, mais je suis surtout resté dans la partie ancienne (“Altstadt”). Cette partie de la ville est entièrement piétonnière, ce qui est très agréable pour un voyager comme moi. En fait, le vieux quartier est rempli de magasins pour les habitants et je n’ai vu qu’un seul magasin à souvenirs – très différent du Vieux-Québec!

Bonn PostamtTout est très bien entretenue, mais je sais pas si Bonn a souffert de lourds dommages pendant la 2e guerre mondiale. Les bâtiments n’ont pas l’air trop vieux. L’architecture est riche: moulures extérieures, volets, pignons, murs de couleurs. La vieille ville fait environ 6 étages de haut. Les autres quartiers sont haut de 3 étages à l’exception de 3 tours, je crois, qui doivent comporter 30 étages.

Premier choc culturel: le stationnement se fait sur le trottoir. Une petite affiche indique si on se stationne à moitié ou complètement sur le trottoir.

Étonnamment, bien que très touristique, peu de gens parlaient anglais. En fait, c’est bien, je voulais pratiquer mon allemand.

Bonn AltstadtBonn - Panorama

Le train en Allemagne

Oubliez le service de merde de VIA, le service allemand, sûrement du en partie à la haute densité de la population allemande, est très très diversifié. Il y a les trains rapides (ICE) et les trains régionaux (à 2 étages). Et ça c’est sans compter les services de métro ou de tram qui se rendent d’une ville à l’autre.

Entre Bruxelles et Bonn, je prenais le Thalys. Comparativement à l’Eurostar, le Thalys est moins neuf mais surtout un peu moins confortable. Les announces vocales étaient en 4 langues (dont l’ordre changeait en fonction du pays où le train se trouvait): francais, anglais, allemand, néerlandais.

Le personnel à bord du train parlait français du côté français, allemand ou anglais du côté anglais. C’était un changement instantané à Aachen (Aix-la-chapelle). Le contrôle des billets se fait à bord des trains, donc après chaque arrêt, le vérificateur passe et demande “Qui est monté à bord à x?”.

Il y a toujours un wagon restaurant. J’ai pu manger une gauffre et boire un jus de pomme pour 4 € (ou 6$).

Pour aller de Bonn a Koln, j’ai choisi un train régional, mais j’aurais aussi pu prendre le métro puisque c’est très près (seulement 20 minutes).

Les gares européennes sont très occupées: sur le même quai passe un train à toutes les 9 minutes environ.  Et il y a souvent une dizaine de quais par gare!  Ainsi, rien ne sert d’arriver trop tôt.  Sur les quais, les informations du prochain train sont affichées sur un écran.  Et si le train est en retard, ça sera indiqué immédiatement.

25 February 2008

Bruxelles

Rue typique de BruxellesC’est vraiment une belle ville, juste assez dense à mon goût. J’aimme comme les bâtiments font rarement plus que 10 étages: ça garde une grandeur un peu plus humaine. J’aime le fait que les bâtiments sont tous alignés sur le trotoir et qu’ils sont tous collés. Ça donne de magnifiques rues.

L’aménagement urbain semble également très bien réussit. J’ai marché de mon hôtel à l’Université Libre (pour assister à la conférence) sur un grand boulevard (Avenue Louise) et malgré ses 6 voies, et 2 trams, je ne me sentais pas en danger de la traverser, et la rue ne semblait pas si large. Je ferai un billet juste pour cette rue éventuellement…

Biensûr, il y a peut-être des mauvais côtés que je n’ai pas vu dans mon cours séjour, mais je pense que je n’aurais pas de problème à vivre à Bruxelles, en plus, les gens semblent très aimables!

FOSDEM 2008

Je suis en Europe pour assister à la conférence FOSDEM.  C’est une la conférence annuelle du logiciel libre en Europe.  Elle est très apprécié pour son organisation, la diversité des présentations et le fait que Bruxelles est pas mal au centre de tout.

J’ai particulièrement adoré ma première expérience.  En plus de rencontrer des gens brillants, j’en ai appris beaucoup sur plusieurs projets.   J’ai notamment assités aux conférences portant sur

  • Linux à Hollywood,
  • La gestion de projets libres de grande taille,
  • Les brevets logiciels,
  •  Clutter,
  • Pigment
  • Elisa Media Center
  • Bongo
  • Xmms 2
  • Comment brancher un N8x0 à des micro contrôleurs,
  • WebKit Gtk+,
  • Farsight 2,
  • Comment faire des packages pour Debian.

Bref, j’en ai eu pour mon argent ( 25 €, mon don à cette conférence gratuite).

23 February 2008

L’Eurostar

À partir de la gare de train St. Pancras, nous avons pris le train haute vitesse pour Bruxelles. La gare est toute neuve, elle a été inaugurée qu’en novembre dernier. Elle est très belle: immense plafond de verre en cercle. La gare est sur 2 étages avec au niveau du Underground des magasins, les services ainsi que l’enregistrement.

J’ai du faire étamper mon passport pour entrer sur le territoire Européen applicant le traité de Schengen (France, Allemagne, Belgique…). Je peux donc passer entre ses pays sans présenter mon passeport. Il y avait des détecteurs de métaux comme dans les avions.

Le voyage était vraiment agréable. Les 2h30 ont passées très rapidement. C’est silencieux et confortable même en classe économique. Il y avait également un wagon restaurant/bar. Je rejoignais des personnes de Collabora dans ce train. Nous avions presque notre propre compartiment, assis 4 par 4, avec une petite table entre nous. J’ai fait la connaissance de mes collègues de travail avec qui j’avais déjà eu la chance de parler sur Internet.

Le seul inconfort que j’ai eu c’est avec les changements de pression que l’on subit dans les tunnels en sortant de Londres: j’en avais mal aux oreilles! On ne sent même pas qu’on va très très vite (presque 300km).

Le voyage coûtais 90,00 £ (180,00$) pour un aller simple (billet fermé). C’est quand même un peu cher, mais on part et arrive au centre-ville.

Londres

L’aéroport Heatrow est beaucoup moins bordelique que l’on me l’avait annoncé. Bon, ça a quand même pris 45 minutes aux bagages avant de sortir, mais pour le reste, c’était correct.

Nous avons pris le Heatrow Express, un train qui nous amène de l’aéroport à la station Underground Paddicton. Ce modeste voyage dans un train ultra-confortable, en classe régulière coûte 29,00£ soit 58,00$ (aller-retour). C’est le prix d’un aller-retour Québec-Montréal en autobus (étudiant).

À la gare Paddicton, nous nous sommes achetés des tickets pour le Underground: 6,80£ soit 13,60$ pour un ticket illimité pour 1 jour. Les tickets sont des feuilles de carton avec une bande magnétique qu’il faut passer pour entrer et sortir du réseau.

Le Tower BridgeComme nous avions 3h devant nous, nous sommes allé voir le Tower Bridge après avoir mis les bagages en dépôt. Nous avons dîner dans un pub anglais (burger + pepsi: 5,00£ ou 10,00$) situé sur la rue du pont même.

L’atmosphère que je ressentais à Londres était comparable à celle de New York (ville de mon premier voyage). Beaucoup d’effervescence et de gens. Parcontre, Londres est beaucoup moins haute et les rues ne sont pas alignées comme dans toute bonne ville Européenne.

British Airways

Jusqu’à ce jour, je n’avais pris l’avion que pour aller dans le sud (Miami, Varadejo). Ce premier vol vers l’Europe était beaucoup plus long! Heureusement, le confort était rehaussé!

En fait, le siège n’était pas très confortable mais l’ambiance était beaucoup mieux, le personnel très attentionné, le repas de bonne qualité (malgré tout ce qu’on m’avait dit). Je m’attendais ce qu’il y ait un film de présenté, mais en fait, il y avait 18 différents films présentés en même temps sur des petits écrans sur nos sièges. J’ai donc vu Bee Movie et la fin de The Devils Wears Prada après une petite sieste de 3 heures.

L’avion était un peu en retard au décollage et à l’attérissage (1 h chaque) mais à cause de vents forts, on est seulement arrivé 1h en retard à Londres.

Le contrôle des passeport est très rapide: ce n’est pas une entrevue complète comme aux USA.  De plus, le passage au douanes est très simple.  Il y a 2 portes: “Quelque chose à déclarer”, “Rien à déclarer”.  J’ai prit la deuxième et pour ainsi dire, c’est une porte directe vers l’extérieure.  Il n’y avait personne.

21 February 2008

FOSDEM here I come!

This week end I’ll be attending and participating to FOSDEM. I am looking forward to meet the people I’ve been working for in the last months. There are many interesting talks, I hope to have time to watch them all.

I am very excited about this, not only because it is my first conference, but also because it’ll my first step into Europe. While being there, I’ll take a week off to visit Bonn and Köln in Germany.

FOSDEM j’arrive!

Je vais assister et participer à FOSDEM ce samedi. Cette conférence a lieu à Bruxelles en Belgique.

Je suis extraordinairement excité face à cette occasion de rencontrer les gens du milieu des logiciels à code source ouvert avec qui je travaille déjà depuis quelques mois à temps plein.

C’est d’autant plus excitant que ce sera mon premier passage en Europe. Après la conférence, je prendrai des vacances à Bonn et à Köln en Allemagne.

12 February 2008

Make it a Star Trek pad

I didn’t know there was a Star Trak LCARS theme for my N810. Thanks to Internet Tablet School for pointing it out to me. The guys who created the theme did a really good job copying the Star Trek user interface elements known as LCARS. They even changed the volume icons, battery and luminosity indicators, some are even more clear.

Surprisingly, my N810 feels much faster with this theme. I guess flat colors are less job to render than the default theme. Making an application fullscreen is now fast. There are even animations I never saw: did you know that the address bar was nicely resized when the progress bar appears in the Browser? I recommend this theme for every one who wants a faster tablet.

Congrats to the creators: